La 5G : explications et raisons du déploiement de ce nouveau réseau

Home / Technologie / La 5G : explications et raisons du déploiement de ce nouveau réseau

La 5G : explications et raisons du déploiement de ce nouveau réseau

La 5G : explications et raisons du déploiement de ce nouveau réseau

 

La 5G c’est quoi ?

La 5G correspond à la prochaine génération de réseaux de téléphone mobile. Elle prendra le relai de la 4G et sera petit à petit déployée par les opérateurs d’ici 2020 selon l’ITU (Unité Internationale des Télécommunications).

Pourquoi ? 

1 – La demande croissante de données avec l’essor des smartphones et objets connectés pourra être assurée par la 5G. Tandis que la 4G+ vise essentiellement les terminaux mobiles, la 5G s’intéresse aussi aux objets connectés. Ce nouveau réseau pourra donc absorber une grosse quantité de données et supporter un nombre important de connexions.

En effet, les anciennes générations avaient uniquement pour ambition d’améliorer la vitesse des données pour supporter l’usage croissant d’Internet.  La 5G va bien évidemment réduire le temps de latence dans la transmission de données (avec des débits allant de plusieurs Gigabits par seconde) mais l’objectif principal de la 5G n’est pas de répondre aux besoins d’aujourd’hui mais à ceux de demain qui sont exponentiels en matière de télécommunication.

2 – La 4G utilise un spectre de fréquence assez surchargé. Nous atteindrons bientôt la limite de nos infrastructures et dans un même temps, la demande s’accroît. La 5G sera la solution de demain : un réseau qui ne craint ni la surcharge, ni l’évolution et qui s’adapte à de nouveaux usages. La connexion 5G en ultra haut débit permettra de multiplier les performances des réseaux.

Toutefois, l’heure est encore aux tests, l’ARCEP à accorder des autorisations pour expérimenter la 5G notamment à Belfort par l’opérateur Orange. Les installations pour ce réseau se feront progressivement.

Une compétition au niveau mondial :

Chaque pays espère être le premier à définir ce nouveau réseau qui pourra atteindre plusieurs Gigabits par seconde. C’est une course au déploiement ou l’Europe essai de reprendre le dessus notamment après avoir négligé l’importance que la 4G représentait. Le continent a d’ailleurs dépensé 700 millions d’euros pour la recherche et le développement sur la 5G.

Récemment, la Commission fédérale américaine en charge des communications à proposer d’utiliser des hautes fréquences : les bandes de 28, 37, 49 et 64 à 71 GHz pour le mobile. A la Conférence Mondiale des Radiocommunications, l’Union Internationale des Télécommunications a autorisé la planification et l’utilisation de ces longueurs d’ondes pour le mobile d’ici 2019/2020.

Utilisées jusqu’à présent pour des applications militaires, ces longueurs d’onde n’étaient pas exploitées pour le grand public en partie parce que des chercheurs pensaient que le signal était trop instable, mais aussi car ils ignoraient les effets sur la santé. Les fréquences sont plus élevées et les ondes millimétriques sont très sensibles aux obstacles tel que les murs ou même encore la pluie.

Cependant, l’attrait d’un spectre de fréquence presque vierge d’utilisation pousse les chercheurs à trouver des solutions à ces problèmes de qualité de service.

Voitures connectées, opérations chirurgicales via des robots … la 5G est l’élément déterminant qui changera notre vie quotidienne.   En attendant que la cinquième génération soit développée et que les infrastructures adéquates soient installées, nous allons devoir nous contenter de la 4G encore quelques années.

Articles récents

Laisser un commentaire

Contactez-nous

N'hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement

Semaine du développement durablebandeau-recrute